Les Aides au Logement

La CAF ou Caisse d’Allocations Familiales, un soutien financier pour les familles concernant par exemple les naissances, l’adoption, la garde de vos enfants, le coût de la rentrée scolaire, le logement, les aides pour les jeunes, le soutien au parent isolé ou séparé, l’insertion sociale ou encore l’enfant ou l’adulte handicapé.

Caisse Allocations familiales (CAF)

Différentes aides au logement

Vous êtes sur le point de louer, acheter ou rénover un logement mais vous avez peur de ne pas vous en sortir ?
Notre site vous informe sur les différentes aides au logement qui peuvent vous être attribuées par la CAF.
Les allocations logement vous permettent de réduire les dépenses liées à l’habitat. Cependant, selon votre situation vous ne bénéficiez pas de la même allocation. APL, ALS ou ALF, découvrez l’allocation logement que vous pouvez percevoir.

ALSL’ALS est l’allocation logement à caractère social.

Il s’agit également de l’aide la plus versée aux étudiants. Elle peut être versée pour une chambre en foyer ou en résidence universitaire, un studio, un appartement, une maison.

 

ALFL’ALF est l’allocation logement à caractère familial.

Elle est versée aux personnes isolées ou aux couples ayant au moins la charge d’une personne.
Cette aide est réservée aux personnes aux revenus modestes qui sont locataires de leur résidence principale.

 

CAFL’APL est l’aide personnalisée au logement. Elle est versée directement par la CAF pour les logements conventionnés. La plupart des logements  sont conventionnés, notamment ceux gérés par les organismes HLM et les résidences du CROUS.

 

APL, ALS, ALF, quelle que soit l’allocation logement demandée, pour en bénéficier vous devez en faire la demande et déposer un dossier auprès de l’organisme gérant qui est :

la CAF (caisse d’allocation familiale)
la MSA (caisse de mutualité agricole) si vous dépendez du régime agricole.

Le site de la CAF ou de la MSA est véritablement votre point de passage à privilégier. Il vous permet de contacter la caf sur votre dossier personnel, par courriel ou un formulaire spécial vous propose d’exposer vôtre cas. Les formulaires à télécharger y sont disponibles, entre autres pour une demande de prestation

CAF ARRAS
Rue des Promenades
62000 ARRAS

0810 25 62 10
(prix d’un appel local depuis un poste fixe)

Maison du Département Solidarité

Conseil-general-du-Pas-de-Calais-CG62Le Conseil général est le principal acteur de la solidarité dans le Département à laquelle il consacre la majeure partie de son budget.

Les politiques mises en œuvre par les Maisons du Département Solidarité (MDS) concernent l’enfance et la famille, les personnes âgées, les personnes handicapées, la santé et l’insertion.

La Maison du Département Solidarité dispose de plusieurs sites d’intervention sur le territoire :

Arrageois

Maison du Département Solidarité de l’Arrageois, Site d’Arras Nord
Bâtiment le Vercors, Place des Chamois, BP 51
62223 SAINT-NICOLAS-LEZ-ARRAS
Tél. : 03 21 15 21 00
Fax : 03 21 48 51 10

Site d’Arras Sud
Parc d’Activités des Bonnettes
11 rue Willy Brandt
62018 ARRAS Cedex 9
Tél. : 03 21 16 10 30
Fax : 03 21 60 91 16

Site de Bapaume
34, faubourg de Péronne, BP 59
62450 BAPAUME
Tél. : 03 21 50 58 30
Fax : 03 21 60 91 17

CCASLe C.C.A.S dispose d’une existence administrative et financière distincte de la commune. Il a notamment son propre budget dont les règles sont celles des collectivités territoriales.

Le C.C.A.S de La Cauchie est géré par un conseil d’administration composé de 4 membres élus et de 4 membres représentant diverses catégories socio-professionnelles.

  • Président

Marie BERNARD  (Maire, membre de droit)

  • Délégués du Conseil Municipal

Delphine Boubet

Francis Bouton

Marinette Briot

Jacques Durant

  • Membres

Janine Boucly

Nicole Caillierez

Catherine Durant

Hélène Tabary

Le C.C.A.S de La Cauchie offre et distribue chaque année un colis aux aînés, à l’occasion de la fête de Noël.

Délégués titulaires et suppléants

DÉLÉGUÉS aux DIFFÉRENTES COMMISSIONS, SYNDICATS……..

finances

Commission des Finances

  • Marie BERNARD
  • Jean-François BOUBET
  • Francis BOUTON
  • Michel POITEAU

batiments

Commission Chemins, bâtiments, cimetière

  • Marie BERNARD
  • Caroline FOY
  • Jean-François BOUBET
  • Michel POITEAU
  • Jacques DURANT

 

Commission d’ouverture des plis
La Présidente:

  • Marie BERNARD

3 titulaires:

  • Jean-François BOUBET
  • Michel POITEAU
  • Jacques DURANT

3 suppléants:

  • Caroline FOY
  • Estelle VINCENT
  • Francis BOUTON

fetes

Commission des Fêtes

  • Marinette BRIOT
  • Caroline FOY
  • Estelle VINCENT
  • Delphine BOUBET
  • Michel POITEAU
  • Jean-François BOUBET
  • Marie BERNARD

comm

Commission Information, Communication

  • Marinette BRIOT
  • Francis BOUTON
  • Caroline FOY

ccas

C.C.A.S.

  • Marie Bernard
  • Delphine Boubet
  • Francis Bouton
  • Marinette Briot
  • Jacques Durant
  • Janine Boucly
  • Nicole Caillierez
  • Catherine Durant
  • Hélène Tabary

adduction_2

Syndicat Mixte d’Adduction et de Production d’Eaux du Bois Saint-Pierre

– Titulaires:

  • Marie BERNARD
  • Jacques DURANT

– Suppléante:

  • Caroline FOY

distri_eau

Syndicat Intercommunal de distribution d’eau de La Quilienne
-Titulaire :

  • Marie BERNARD
  • Jacques DURANT

– Suppléante:

  • Caroline FOY

 

Communauté de Communes Les Campagnes de l’Artois

– Titulaire

  • Mme Marie BERNARD

– Suppléant

  • M. Jean-François BOUBET

rpi

R.P.I. « La Fontaine »
– Titulaires  :

  • Marie BERNARD
  • Estelle VINCENT

– Suppléants:

  • Caroline FOY

CollegePas

S.I.M.V.O.S.S. de Pas-en-Artois
– Titulaires  :

  • Marinette BRIOT
  • Michel POITEAU

 

Démarches administratives

CNICarte nationale d’identité :

La personne est tenue de venir à la mairie pour les signatures et l’empreinte digitale.

Pièces à fournir :

  > 1ère demande (vous n’êtes titulaire ni d’une carte d’identité plastifiée ni d’un passeport ou ils sont périmés depuis plus de 2 ans) :
– une copie intégrale de moins de 3 mois de votre acte de naissance ;
– 2 photos d’identité identiques, non découpées, récentes et ressemblantes, centrées, tête nue, de face, fond clair neutre uni, 35 x 45 mm + de détails
– livret de famille pour les mineurs (et éventuellement jugement de divorce/autorisation d’un nom d’usage)
– justificatif de domicile à votre nom (moins de 3 mois) : ERDF, Téléphone, eau, attestation de Sécurité Sociale ou mutuelle, courrier CAF ou CPAM, contrat de location, Impôts, quittance de loyer avec cachet.
*Cas particulier des personnes hébergées par un tiers : fournir un justificatif de domicile (moins de 3 mois) de l’hébergeant, sa pièce d’identité et une attestation sur l’honneur signée et datée avec un document avec adresse à votre nom (relevé bancaire, feuille de paye, courrier de la CAF, CMU…)

> renouvellement (vous êtes titulaire d’une carte plastifiée en cours de validité ou périmée depuis moins de 2 ans ou d’un passeport biométrique en cous de validité ou périmé depuis moins de 2 ans):
– 2 photos d’identité identiques, non découpées, récentes et ressemblantes, centrées, tête nue, de face, fond clair neutre uni, 35 x 45 mm + de détails
– connaître les dates et lieux de naissance des parents pour remplir l’imprimé ;
– livret de famille pour les mineurs (et éventuellement jugement de divorce/autorisation d’un nom d’usage)
– justificatif de domicile à votre nom (moins de 3 mois) : ERDF, Téléphone, eau, assurance logement, attestation de Sécurité Sociale ou mutuelle, courrier CAF ou CPAM, contrat de location, Impôts, quittance de loyer avec cachet.
*Cas particulier des personnes hébergées par un tiers : fournir un justificatif de domicile (moins de 3 mois) de l’hébergeant, sa pièce d’identité et une attestation sur l’honneur signée et datée avec un document avec adresse à votre nom (relevé bancaire, feuille de paye, courrier de la CAF, CMU…) Gratuit pour 1ère demande et renouvellement sur présentation de l’ancienne carte nationale d’identité.
En cas de perte ou de vol : 25€ de timbres fiscaux.
Site internet du suivi des demandes de CNI.

 

passeport_biometriquePasseport biométrique :

Les dossiers complets sont à déposer par l’intéressé(e), aux Mairies de : ARRAS, BAPAUME, St Laurent Blangy, lieux de dépôt des demandes.
Pièces à fournir :
• timbres fiscaux :
> pour les personnes majeures : en savoir +
> pour les personnes mineures : en savoir 

• 2 photos couleur identiques, non découpées, récentes et ressemblantes, tête nue, de face, fond clair et neutre (fond blanc proscrit) 35 x 45 mm, visage centré d’expression neutre + de détails
• 1 copie intégrale récente de l’acte de naissance (si l’ancien passeport ou la carte d’identité sont tous les deux périmés depuis plus de 2 ans) ;
• 1 justificatif de domicile à votre nom (de moins de 3 mois) ; celui du représentant légal pour les mineurs.
*Cas particulier des personnes hébergées par un tiers : fournir un justificatif de domicile (moins de 3 mois) de l’hébergeant, sa pièce d’identité et une attestation sur l’honneur signée et datée avec un document avec adresse à votre nom (relevé bancaire, feuille de paye, courrier de la CAF, CMU…)
• ancien passeport (vérifier les visas en cours).

Attention  : Il n’est plus possible d’inscrire les enfants sur le passeport d’un tiers : chaque enfant doit avoir son passeport.

Votre CNI/Passeport est perdu(e) ? Déclaration de perte à établir à la mairie du domicile.
Votre CNI/passeport a été volé(e) ? Déclaration de vol à établir au commissariat

 

recensement_militaireRecensement :

Depuis le 1er janvier 1999, le recensement est obligatoire et universel. En savoir +
Les jeunes (garçons et filles) qui ont atteint l’âge de 16 ans doivent se faire recenser à la mairie de leur domicile afin qu’ils puissent suivre la journée d’Appel de Préparation à la Défense. Cette démarche civique doit être effectuée :
– entre la date du 16ème anniversaire et le fin du 3ème mois qui suit.
– par les jeunes de moins de 25 ans ayant acquis la nationalité française après l’âge de 16 ans, avant la fin du mois qui suit la notification de cette acquisition.
Se présenter en mairie avec une pièce d’identité (en cours de validité), le livret de famille des parents et leur justificatif de domicile.
Si l’intéressé(e) est atteint(e) d’un handicap ou d’une maladie invalidante et qu’il/elle souhaite être dispensé(e) de l’Appel de Préparation à la Défense, il/elle (ou son représentant légal) doit présenter sa carte d’invalidité.
Plus de détails sur le parcours citoyen…

Important : l’attestation de recensement sera demandée pour l’inscription à tout examen ou concours soumis au contrôle de l’autorité publique (BEP, CAP, BAC, conduite accompagnée…).

Les permanences de la mairie

secretariat_mairieHoraires d’ouverture du secrétariat de mairie

jeudi de 15H00 à 16H00

Vendredi de 16H00 à 18H00

Permanences de Madame Le Maire

Vendredi sur rdv (03 21 48 96 74)

Un Tasmanien chez les Calcéens

Image1_RichardSpearingLe 19 juillet dernier, Australiens et Britanniques, réunis à Fromelles dans le département du Nord, rendaient hommage à leurs aïeuls tombés dans une sanglante attaque de diversion lancée en juillet 1916. Cette importante cérémonie, à laquelle assistait le Prince Charles, mettait un terme à la ré-inhumation de plusieurs dizaines de soldats australiens et britanniques, portés disparus depuis la bataille et retrouvés dans une fosse commune oubliée près de 90 ans. A cette occasion, de nombreux ressortissants australiens ont fait le déplacement depuis leur lointaine contrée. D’autres villes et villages (Ypres (Belgique), Bapaume & Bullecourt (P-de-C), Pozières & Villers-Bretonneux (Somme)) accueillent régulièrement des pèlerins australiens, venus se recueillir sur les anciens champs de bataille où leurs parents ont combattu. Le village de La Cauchie, pourtant éloigné de quelques kilomètres de l’ancien front de la grande guerre, a également eu à plusieurs reprises la visite des descendants de combattants australiens tombés en 1918. Le dernier en date s’appelait Rodney Fleming, un Tasmanien, venu honoré en mai 2009 et pour la toute première fois son grand oncle, Richard Spearing. Cet article est l’occasion pour les Calcéens de revenir sur un événement exceptionnel et emprunt de recueillement.

Un peu d’Histoire

Au début de l’année 1918, le front est très éloigné de La Cauchie, se situant plus à l’Est sur une ligne passant notamment par Lens, Cambrai et Saint-Quentin. Cependant le 21 mars suivant, Image2_RichardSpearingl’armée allemande lance son offensive de la « dernière chance » pour l’espère t’elle enfoncer le front allié à la jonction des armées britanniques et françaises. Des villages et des villes sont rapidement occupés ou réoccupés par les Allemands. Un vent de panique souffle sur les alliés. L’armée britannique plie notamment sous le choc et des unités retraitent. La désorganisation s’installe dangereusement. Le 26 mars 1918 à Doullens, le général Foch est désigné officiellement pour coordonner l’action des armées alliées sur le front Ouest. Le commandement unique est né. Fin mars 1918, des éléments de la 4e brigade d’infanterie australienne de la 4e Division sont cantonnés à La Cauchie et dans les villages des environs (notamment à La Herlière où pendant cette période, plusieurs soldats australiens ont gravé dans la pierre blanche leurs noms dans les souterrains du village). Les Australiens, faisant partie intégrante du dispositif allié, vont être rapidement engagés au sud de l’Artois pour enrayer l’irrésistible avance de l’ennemi. Dans le secteur d’Hébuterne, l’action des diggers (surnom donné aux soldats australiens) va stopper l’avance allemande et fixer de nouveau la ligne de front (aujourd’hui encore, une borne routière, surmontée d’un casque et installée sur le bas côté de la route entre Hébuterne et Puisieux, marque l’endroit où la ruée ennemie a été stoppée à la fin mars 1918). Dans ces engagements meurtriers, de nombreux soldat australiens ont laissé leur vie ou une partie d’eux même. Le caporal Richard Spearing est l’un d’eux.

Image3_RichardSpearingRichard Spearing

Né en Australie à Camperdown (Etat de Victoria), Richard, jeune ouvrier de 20 ans, s’engage en juillet 1915 à Melbourne dans l’armée australienne. Après une période d’entraînement, Richard et ses compagnons d’arme du 14e bataillon d’infanterie (unité attachée à la 4e brigade de la 4e Division) sont envoyés en mars 1916 en Egypte. A Alexandrie, ils sont réembarqués pour aller compléter le corps expéditionnaire britannique sur le front français. Ils arrivent à Marseille et traverse la France pour rejoindre le front. En septembre 1917 à Zonnebeke (Belgique), Richard se distingue au feu en faisant preuve d’un grand courage devant l’ennemi. En effet sous un fort bombardement et un feu continu de mitrailleuse, il stoppa avec un fusil mitrailleur Lewis l’ennemi en lui causant des pertes. Son comportement, qualifié d’exemple pour sa section par le lieutenant-colonel W. Smith, commandant du 14e bataillon, lui vaudra l’attribution de la médaille militaire. En février 1918, il est promu caporal. Engagé avec son bataillon à Hébuterne, il est grièvement blessé le 28 mars 1918. Emmené vers l’arrière pour y être pansé, il décède des suites de ses blessures dans une ambulance de la 62e division britannique (très probablement établie à La Cauchie pendant cette période). Sa pauvre mère, madame M. Maynard, recevra quelques temps après l’annonce de sa mort ses effets personnels. Ceux-ci comprenaient alors son disque d’identité militaire, des photos, un miroir, ses insignes et boutons, le ruban de sa médaille militaire, son portefeuille et un peigne.

Richard Spearing est inhumé dans le cimetière de La Cauchie en compagnie d’autres soldats australiens et britanniques, tous tombés en mars 1918.

Un pèlerinage inoubliable

Le 20 mai 2009, c’est sous un franc soleil que Robert Lesage, maire de la commune, Emmanuel Riche, président d’Artoisud 14-18, Chantal Rizza et Marie Gabet, professeurs d’anglais au collège de Pas-en-Artois, ont accompagné Rodney Fleming dans son périple artésien. Après une visite commentée dans les rues d’Arras, nos pèlerins se sont rendus sur le champ de bataille de Bullecourt, haut lieu de mémoire de la grande guerre pour l’armée australienne.

L’après midi selon son souhait, Rodney put se recueillir dans le cimetière communal sur la tombe de son grand oncle et y déposer quelques fleurs. A l’issue, une réception, organisée dans la mairie, rassembla la population et les enfants des écoles. A cette occasion, les jeunes anglophiles purent poser toute une série de questions et en apprendre un peu plus sur cet australien venu de Tasmanie. Cette journée fut pour tous les participants un moment inoubliable.

Texte et photos: E. RICHE, président d’ArtoiSud 14-18

Image4_RichardSpearing Image5_RichardSpearing

Au pied du Digger de Bullecourt:

Chantal, Rodney et Robert                                           Emmanuel et Rodney

 

Image6_RichardSpearing Image7_RichardSpearing

 

La Cauchie –

Rodney se recueille sur la tombe de son aïeul                               Rodney, Marie et Robert derrière la tombe de Richard

 

Image8_RichardSpearing

Les jeunes anglophiles questionnent Rodney

 

Image9_RichardSpearing

Une partie de l’assistance pendant l’interview

Acte d’état civil

acte_detat_civilEtat-civil :

  • Naissance : déclaration à faire auprès de la mairie de naissance de l’enfant.
  • Mariage : adresser un courrier à l’attention de M. le Maire.
  • Décès : déclaration à faire auprès de la mairie où a eu lieu le décès de la personne

Délivrance des actes d’état-civil :

S’adresser à la mairie où l’acte a été dressé (indiquer la filiation).

Les extraits de naissance et de mariage, comportant l’indication de la filiation, ne peuvent être demandés que par les intéressés majeurs ou émancipés ou leurs ascendants, leurs descendants, leurs tuteurs, leurs conjoints ou leur mandataire.

En cas de demande faite par lettre, joindre une enveloppe timbrée pour la réponse et la photocopie d’une pièce d’identité. Formulaire de demande par courrier

Le formulaire en ligne est disponible ICI.

Pour les personnes nées ou mariées à l’étranger, site internet du Ministère des Affaires Etrangères

Vivre ensemble

Vivre_ensemblePetit code de bonne conduite

Informatif et préventif, ce code de bonne conduite encourage les citoyens à s’orienter vers des solutions à l’amiable plutôt que de s’appuyer systématiquement sur des textes de loi.

Notre commune, nous la voulons conviviale

La municipalité de La Cauchie a le plaisir de vous soumettre ce « Petit code de bonne conduite » destiné à vous sensibiliser sur les gênes que peuvent occasionner les bruits, feux, salissures, haies qui dépassent, stationnements incommodants et vitesses excessives.

Que vous viviez à la campagne ou en ville, dans un appartement ou une maison, que vous soyez locataire ou propriétaire, la proximité avec vos voisins peut-être source d’innombrables conflits…

Pourtant, vivre en bon voisinage, c’est possible ! Si dialogue, bon sens et courtoisie sont les meilleurs moyens d’éviter que les choses ne s’enveniment, certaines règles de base doivent également être respectées…

Principe et fil conducteur de ce guide : Privilégier des solutions à l’amiable, en encourageant les Calcéens à communiquer entre eux de manière polie et respectueuse avant de recourir aux textes de loi ou faire appel aux Forces de l’Ordre.

Gardez ce guide de bon voisinage bien précieusement. Consultez-le régulièrement. Il peut sauver une amitié, éviter tant de désagréments.

Le bruit

Véritable problème de société et de santé publique, le bruit est une pollution, une nuisance ! 87 % des français le considèrent d’ailleurs comme incompatible avec la définition du logement idéal et 43 % disent en souffrir. Intense et répétitif, le bruit peut entraîner des troubles du sommeil, voire plus grave. En fait, le bruit est considéré comme excessif (et donc sanctionnable) dès lors qu’il porte « atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l’homme par sa durée, sa répétition ou son intensité ». Et cela, de jour comme de nuit. Or, il est à la portée de tous, d’adopter des gestes simples, et respecter quelques règles de savoir vivre.

Les travaux de jardinage et de bricolage doivent être effectués à des horaires respectueux du repos des voisins. Actuellement, aucun arrêté municipal ne régit les horaires autorisés, néanmoins de nombreuses municipalités ont adopté ces mesures :les jours ouvrés de 8 à 12H et de 14 à 19H30; les samedis de 9 à 12H et de 14 à 19H; les dimanches et jours fériés de 9H30 à 12H.

Les propriétaires et gardiens de chiens sont tenus à prendre – s’ils souhaitent rester en bon terme avec leurs voisins – les mesures nécessaires pour préserver la tranquillité des riverains.

Les bruits occasionnés par les engins motorisés de loisirs, mais aussi par certaines manifestations, peuvent eux aussi être évités en faisant tout simplement appel à la responsabilité et au bon sens de chacun.

Chien aboyeur

Avant d’appeler le Maire ou la Gendarmerie, informez d’abord, de manière aimable et respectueuse, la personne responsable… qui ne sait peut-être pas que son chien aboie durant son absence.

Feux et odeurs

Après le bruit, les odeurs arrivent en tête des conflits de voisinage. Émanations provenant d’une usine ou d’une exploitation agricole, relents de cuisine, feux de broussailles sont particulièrement mal ressentis par ceux qui vivent à proximité. L’appréciation de leur motilité et celle de leur seuil de tolérance se font au cas par cas, aucun critère précis n’existant en la matière. L’environnement (campagne ou ville, zone pavillonnaire ou industrielle), la régularité et l’ancienneté du trouble sont généralement prises en compte.

L’appel au bon sens est demandé à tout citoyen effectuant l’incinération de déchets verts dans son jardin. Que recommande le code de bonne conduite Calcéen : les petits feux en plein air ne sont tolérés que dans les cas où ils ne concernent pas des produits polluants et où la fumée, qu’ils occasionnent, n’incommode pas les voisins. Ils doivent être totalement maîtrisés : les précautions d’usage contre les incendies doivent être respectées. La valorisation de ces déchets végétaux, par compostage individuel ou en déchetterie, devra être privilégiée. C’est bon pour la planète!

Propreté

Le plaisir à se promener dans les rues de notre commune, dépend pour beaucoup de la propreté des trottoirs et espaces verts. Quoi de plus désagréable que de marcher les yeux rivés sur le sol pour éviter les déjections canines. Quoi de plus déplaisant pour un riverain de voir son quartier, sa rue, sales et mal entretenus. Un peu de civisme peut remédier à ce genre de désagréments. Il en est de même pour les caniveaux et grilles d’évacuation des eaux de ruissellement, les mauvaises herbes en bordure de propriété, les endroits de passage en cas de neige ou de verglas: leur nettoyage et déblayement incombent aux résidents ; le saviez vous ?

Plantations – Taille des arbres et haies

Les arbres et haies qui dépassent peuvent être sources de conflits et d’insécurité. Avant de vous lancer dans toute plantation, renseignez-vous à la mairie sur les distances et les hauteurs qui s’appliquent dans votre commune. En l’absence de règles locales particulières, ce sont celles du Code Civil qui s’appliqueront : tout arbre ou arbuste de moins de 2 m doit être planté à au moins 50 cm de la propriété voisine. Pour une hauteur supérieure, il devra être planté, au minimum, à 2 m de cette limite. Si vous ne respectez pas ces règles, votre voisin peut exiger que les plantations soient taillées, voire arrachées. Si les branches des arbres empiètent sur votre propriété, vous êtes également en droit de demander à votre voisin de les couper. Quant aux fruits poussant sur les branches surplombant votre terrain, ils appartiennent à votre voisin. En revanche, s’ils tombent, vous pouvez les ramasser.

Stationnement

Tout automobiliste est tenu à se garer uniquement aux endroits non gênants. Comment va passer une maman avec sa poussette – ou un handicapé avec son fauteuil roulant – si un véhicule est garé sur le trottoir? Comment va sortir un Calcéen de chez lui si son garage est obstrué? Tout est une question de comportement citoyen!

Stationnement dangereux

Stationner sur le trottoir peut provoquer un accident… dont vous seriez responsable !

Vitesse

A 60 km/h, il faut 7 mètres de plus pour s’arrêter qu’à 50 km/h. Un piéton heurté à 58 km/h a 85% de risque d’être tué. Face à ces constats, en agglomération nous vous recommandons de respecter la limitation de la vitesse.

Vitesse excessive
Pour améliorer la sécurité, en agglomération, la peur du Gendarme (donc de l’amende) reste de loin la mesure la plus efficace.

La commune en photos

Les travaux d’aménagement intérieur et extérieur

mairie1

La rampe d’accès aux handicapés

 

mairie2

Installation de réverbères et création d’un emplacement de stationnement réservé

 

mairie3

Secrétariat de mairie

 

mairie4

Salle de réunion de conseil

 

mairie5

Tisanerie

 

Fête du 14 juillet

fete_com1

Démonstration de sauts d’obstacles

 

Fête_de_la_Cauchie_juin_2011_034

Fête_de_la_Cauchie_juin_2011_032

Séance de Maquillage

 

Fête_de_la_Cauchie_juin_2011_044

Fête_de_la_Cauchie_juin_2011_042

Structures de ballons

 

Remise de médaille

redimDSCI1090

Remise de la Médaille d’Honneur Régionale, Départementale,Communale à Monsieur Michel Evrard, Maire Honoraire

Remise des dictionnaires

redimDSCI1096

Traditionnelle remise de dictionnaires aux enfants pour leur passage en 6ème

 

Cérémonie du 11 novembre

armistice2

armistice3

Dépôt de gerbes et minute de silence au monument et au cimetière, ont ponctué la cérémonie démontrant que les Calcéens ont le sens du devoir de mémoire.

 

Fête de Noël

noel2

noel1

Les communes de La Cauchie et d’Humbercamps réunies pour fêter Noël ensemble